La phrase du jour

29 03 2014

« En France, l’esprit communautaire est très développé, mais on se sent seul. En Argentine, l’individu est très entouré mais chacun pense à sa gueule »…

Phrase chopée ce matin sur les ondes FM françaises…

Publicités




2 buts et 2 jours d’emeutes

13 12 2010

Prenez un parc occupé par des personnes sans papiers, un voisinage surchauffé par l’insécurité et dopé à la xénophobie, ajoutez un brin de laxisme politique volontaire du Maire, 4 jours de silence de la présidente histoire de se renvoyer la patate chaude et vous obtiendrez un scénario digne des pires tele realités, avec chasse à l’homme inclue. C’etait ce week -end, dans la zone de Parque Soldati, ville de Buenos Aires, devenue le temps d’un sordide petage de plombs zone de non droit et bouillon des plus lugubres sentiments de haine ordinaire. Bilan: 4 morts, des démonstrations de racisme profond et de confrontations armées… Des organisations de défenses des immigrés ont d’ailleurs déposé plainte pour « incitation à la haine raciale ». Et moi qui viens juste de terminer le livre de Teulé « Mangez le si vous voulez », ma confiance en l’être humain s’amenuise comme peau de chagrin… Je me sens un peu analphabète de ce pays lorsque je relis l’article 11 de sa constitution destiné « à tous les citoyens du monde qui souhaitent habiter le sol argentin ». Loin de moi l’idée de faire de la politique à deux balles sur ce blogounet mais je trouve que l’image de l’Argentine vient de prendre un sale coup dans les bottes sur ce coup là, genre carton rouge pour parler local.

Sinon, à propos de parler local, l’autre événement du week-end (entre autres), c’est la victoire par 2 buts à 0 de Estudiantes de La Plata contre Arsenal lors du tournoi d’ouverture. Estudiantes est ainsi champion pour la deuxième fois….Il fallait le signaler. Car on ne badine pas avec le foot…







Sondage Canadien

27 05 2010

Catherine est canadienne et prépare un gros travail universitaire sur l’Argentine. Parmi les membres du groupe, Catherine est la seule à traiter le sujet de la culture Argentine, ses codes et ses spécificités. Ca me fait pitié, en plus elle est à la bourre!

Vos reponses à ces 10 petites questions l’aideraient grandement à bâtir son travail. Les questions sont numérotées et je lui transmettrai bien entendu toutes vos réponses ainsi que vos commentaires. Allez les français d’Argentine, soyons solidaires!

Voici les 10 questions numérotées:

1-      Comment se déroulent les premières présentation avec un argentin? Les trouvez vous directes?  Les rencontres sont elles formelles ou peut on aborder librement avec n’importe quel sujet?

2-      Quelle est la part de la gestuelle, regards et silences dans une conversation avec un argentin? Quelles seraient leur signification?

3-      Les cadeaux d’affaires sont-ils bienvenus et bien perçus? Doit on y répondre et de quelle manière? Il y a t’il des présents inappropriés ou qui porteraient à confusion?

4-      Comment sera interprété un regard soutenu ou direct lors d’une conversation ? Quel message envoit-il ? Fuir un regard serait il mal perçu?

5-      Comment dois-je me comporter dans des relations sociales en Argentine ?

6-      Dois-je manifester mes émotions ou mes sentiments au travail ou en public ? Est-ce bien vu de les montrer ?

7-      Les pauses, silences et l’intonation de la voix  sont-elles perçues comme embarrassantes ou constructives?

8-      Quels sujets peuvent être abordés ou évités lors des repas d’affaires? Il y a t-il des comportements à proscrire?

9-      En société, certains gestes argentins ont ils une signification précise et différente qu’au Canada, qu’en France?

10-      Lors des négociations ou des discussions importantes, est-il préférable de traiter un sujet a la fois au complet ou bien peut on passer d’un sujet a l’autre sans problème?

Catherine doit clôturer son travail d’investigation Vendredi 04 juin au plus tard. N’oubliez pas les numéros dans les réponses!

Merci pour elle. 

Un petit conseil: repondez à ce questionnaire entre amis, c’est tres divertissant! 😉





Un Flashmob à Buenos Aires?

15 04 2010

Vous savez ce qu’est un flashmob? Cela désigne un rassemblement éclair d’un groupe de personnes dans un lieu public pour y effectuer des actions convenues d’avance avant de se disperser. L’événement est organisé depuis internet, les participants (flash mobbers) ne se connaissent pas pour la plupart. En gros, c’est voir debouler 2000 personnes avec un oreiller à la main et se tabasser la goule devant la Mairie à Toronto pendant 30 secondes, c’est encore 500 New yorkais dansant le moonwalk de Michael Jackson sur l’avenue centrale de Chicago pendant une minute, ou encore une réunion tricot dans une grande ligne de métro de Paris hier soir
l’intérêt? aucun, c’est ça qui est intéressant sociologiquement. Le fait est que chaque flashmob est repris en fait divers « bizarre » par CNN, BBC, TF1 et toutes les chaînes d’information du monde. Effet mediatique garanti! Le désir d’appartenance ou le sentiment communautaire généré par l’anonymat et l’individualité de la personne sur internet pousserait les jeunes (et les moins jeunes) à créer un deuxième niveau de divertissement, plus éphémère, jetable. Bref consommable, ludique et ecologique. Dans l’air du temps quoi!
Quoi qu’il en soit, je souhaiterais connaître votre opinion sur le sujet car les flashmobs prennent de l’ampleur un peu partout (ce qui serait sa finalité basique: qu’on en parle).
Et mon petit coté joueur me démange pour en faire un… Ne riez pas, c’est sérieux! Je ne sais pas si ce type d’happening a déjà été fait à Buenos Aires? Faut que j’enquête. La communauté francophone de Buenos Aires serait elle prête a tenter le coup? Ca se serait un scoop pour cronica tv tiens! j’ai de grosses monstrueuses idées d’evenements mais je dois en discuter d’abord avec Cristina Kirchner! 🙂








%d blogueurs aiment cette page :