La presidente argentine operée Mardi

7 10 2013

la-salud-de-cristina-1477913h430  Une mauvaise chute serait à l’origine de ce déchainement médiatique, ce qui se comprend à pratiquement une année des présidentielles: Christina s’est cognée la tête au mois d’aout, elle a eu un œdème en septembre et une gêne pour bouger son bras droit ces derniers jours. Bilan, un mois de repos conseillé, une hospitalisation planifiée et une opération mardi matin pour tenter de lui résorber l’œdème. Il n’y a donc pas que le dollar qui a des bleus. Âgée de 60ans, cette opération ne semble pas être risquée pour sa santé.  L’info est relevée par la plupart des médias mondiaux à leur rubriques internationales. Ici le référencement de RTL.fr

Publicités




7 à Salta

22 01 2008

Nous sommes arrivés comme prevu à Salta la linda. apres une belle et agreable visite de cette ville qui embaume l’histoire coloniale à chaque recoin de rue, nous etions fatigués ce lundi soir vers 22 heures. Fatigués mais neanmoins satisfaits d’avoir debusqué une petite perle de chambre d’hôtes chez un gentil monsieur, professeur à la retraite vivant avec ses 4 grands fils et à quelques blocs de la place 9 de julio et du coeur de Salta. Une bonne douche apaisante pour parachever cette journée oisive s’imposait donc. Seulement voilà: le drame…En sortant de la douche, j’ai glissé sur un sol carrelé et mouillé de la salle de bain, ma tête cognant fortement contre le lavabo, qui a eclaté en mille morceaux d’ailleurs. Sang, peur, affolement et serviette compressant la plaie avec le proprietaire du gîte, Sylvie et un de ses fils pour se rendre au meilleur hopital de la ville en 5 minutes. Je suis pris en charge immediatement, affaibli par l’hemorragie et au final, 7 points de suture sur le sommet de mon crâne. Monsieur Guzman, le proprietaire, s’est gentiment chargé d’aller chercher mes medicaments et a tout mis en oeuvre pour que mon allitement soit le plus confortable possible. Je vais lui offrir quelque chose en profond remerciement. Voilà voilà. Un controle de la plaie me sera faite mercredi soir et les 7 fils devraient etre retirés dans une dizaine de jours. Donc, je n’irai pas à San Pedro de Atacama au Chili voir les salars et les geysers. Non, je n’irai pas non plus a humahuaca, ni à la frontière bolivienne. Non. Retour direct à Buenos Aires le plus tôt possible, c’est à dire Jeudi apres midi pour me reposer et me remettre de ces emotions fortes. Pour me consoler, je me dis que j’ai vu des paysages et des gens magnifiques et que j’ai parcouru les 2/3 de ce que j’avais planifié initialement. Ainsi, Sylvie poursuivra seule l’aventure d’orenavant.

Ceci ne m’empeche pas de vous faire partager mes chichés « d’avant drame »:
balcons en bois a chaque paté de maison.   Le télepherique de Salta. Pour 12 pesos, vous grimpez au cerro san Bernardo surplombant la ville. On l'a pas fait car on dit ici que c'est pas top top.
La biere Salta, la biere qui se boit des la mañana!   Qualité et pas cher: si vous le croisez, n'hesitez pas!
Encore un joli petit balcon et un pseudo gaucho qui pose en premier plan. Il y a même le drapeau de la province de Salta au dessus de lui!   La cathedrale aux allures bonbon du pays de Barbie. Elle est tres belle.
Non, je ne vois rien.   comment garder son âme d'enfant. Il y a 4 petites statues sympa sur la place 9 de julio.
tel chien, tel maitre...toujours sur la 9 de julio. Visiblement, les Saltenses n'aiment pas la patate...

Je sais pas pourquoi mais je sens que mon prochain post vous parlera de betadine et de tulle gras…

A bientôt les amis.








%d blogueurs aiment cette page :