D.N.I resident permanent

17 03 2011

Le ciel était ordinairement bleu, l’air étonnamment frisquet pour une fin Mars. Je pressentais déjà que ce jour allait être un jour spécial: Je me rendais, pour la Nième fois, aux services migratoires pour vérifier si ma demande de radiation permanente dans le pays est aboutie. Après 4 ans de couperet sous la gorge, de visa temporaire de 365 jours et au vu des vertigineux dossiers, photocopies, signatures et autres traductions officielles qu’il m’a fallu fournir en temps et en heure à leur satanés bureaux afin de tenter de me sortir de l’illégalité sur le territoire (on m’avait même interdit de passer les frontières durant la procédure!!), je m’y rendais un peu à reculons dans la peur qu’un coup de tampon illisible me fasse tout capoter ou qu’un responsable zélé ai épluché toutes les feuilles à la loupe… Bon, un grand bol d’air et je rentre dans les locaux. Je me présente à l’accueil, j’attends sagement en salle d’attente, on m’appelle, je m’assoie, mon dossier est ouvert juste là, silence, bruit de page, on me sourit, je souris, on me donne une feuille, je la lis, je souris encore plus, on me parle, je n’écoute plus, je saute de joie. Ca y est, je n’y crois toujours pas: je suis citoyen argentin!

Des années de lutte administratives!

Cette résidence permanente, au deçà de sa portée symbolique, m’ouvre les portes du travail légal, de la joie de payer des impôts, me permettra aussi une circulation sans visa entre Argentine et Europe, une libre circulation intra-Mercosur, et surtout, oui surtout, la fin des longues files d’attentes cauchemardesques aux services migratoires pour finalement se faire refouler en 2 secondes avec un « suivant » crié dans les oreilles…

Je suis résidant permanent en Argentine.

Publicités




Le retour du Jedi

4 10 2008

Ciel, j’ai pas ecrit depuis le 6 août!!! je dois vous avouer qu’il m’est arrivé tellement de choses ces deux derniers mois que si j’analyse bien, je pensais que la mise en veille avait eté plus longue. Mais c’est revolu, Clem is back on the blog wave! (=clem revient sur la bloggosphère et se donne un air groovy 😉  )

Calmons nous, ne trepignons pas et tachons d’ordonner la justification de cette absence, s’il vous plait:

  • Bon, il y a certes la derniere ligne droite avec mon ecole (game over en decembre). Je paufine en ce moment même mes derniers dossiers pour Vatel. Voici la liste, et accrochez vous car ça pique les yeux: Portugais, ressources humaines, éthique professionnelle, management, architecture et environement. A rendre en ce moment. Je dois obtenir plus de 8/10 pour valider chaque module. La barre est haute cette année. Et comme vous me connaissez bien, je suis legerement à la bourre pour la raison que vous trouverez dans le justificatif numero 2….Que de pression…Père dodu, j’en peux plus.  Mais le plus gros du taf reste ma thèse, soutenable a compter du mois prochain. Pour vous donner la couleur, il me faut presenter 3 dossiers annuaires en espagnol, 56 pages chacun sans compter la doc annexe, devant un jury dejà dans la poche car il semblerait que Guillaume en fasse parti. 😉 Ca c’est la bonne nouvelle!
  • L’ordi m’a donné quelques cheveux blanc suplementaires ces deux derniers mois ( je vous posterai une photos ces jours ci de ma fascinante et touffue capilosité Mafaldienne). Un sale virus de #@**&# m’a litteralement tué l’ordi en quelques heures. Heureusement, super Dul est arrivé avec sa cape rouge marquée Linux et m’a reparé tout ça. Et du coup je peux reprendre de manière sereine la transcription de ma thèse et de mes dossiers en cours. J’appelle ça une reprise de routine schizophrénique dans mon jargon personnel. J’ai decidé de ne pas reprendre mon abonnement pour la raison numero 3 ci dessous ( Quel ordonné ce Clément!! incroyable!!)
  • Linux est un système tellement different de windows que le modem chinois que j’utilise de chez mon fournisseur internet Arnet se retrouve incompatible….Aie donc. Apres 45 appels au service technique de Arnet (en payant toujours les 100 pesos d’abonnement sans pouvoir profiter du service), je me suis fait faire comprendre par les techniciens qu’ils ne connaissent pas le systeme linux! Une folle aberation je trouve. Et un Clément en colère vaut bien trois tonnerres de Zeux. Bilan: J’ai coupé internet à la maison, j’ai fait un petit aquarium avec le modem et je consulte mes mails via le Locutorio (genre cyber café sans café) ou de chez Luis le week-end.
  • J’ai des nouvelles lunettes!! Bon, c’est vrai que ça n’a rien a voir avec mon absence sur la bloggosphère mais elle me vont super bien, j’ai eu du mal à les choisir car il fallait oser la couleur et la forme. Mais finalement elles me donnent une petite allure….coment dire…heu….ubbersexuel. Bah ouais. Because I worth it.
  • Niveau santé, je me suis egalement fait faire un petit check-up le mois dernier. Quand je vous dis qu’il m’est arrivé plein de trucs!! J’en pleure encore…..Une carie, du cholesterol a revendre et des triglycerides mega élevées (à se faire demander par le medecin s’il m’arrivais de voir des taches sur mes yeux). Voilà voilà pour la sirene d’alarme. Mes mots d’ordres en ce moment sont « 5 fruits et legumes par jour », « la viande c’est tabou » et « 20 abdominaux tous les matins ». Car je suis devenu ubbersexuel ne l’oubliez pas.
  • Mes papiers avec l’immigration: J’ai du passer ces deux derniers mois 34 heures cumulées pour renouveller ma residencia temporaria. Je ne vous ferais pas l’affront de vous lister tous les documents obligatoires mais apres quelques petits soucis (evidement), il a fallu que je refasse faire un nouvel exemplaire de mon DNI. Donc double dossier, double emmerdement et double tapage de tête contre les murs. Mais bon, ca y est, je suis legal sur le territoire argentin pour un an de plus! Ca s’arrose, non? C’est dejà fait, je vous rassure!

Voilà donc les raisons de mon silence radio depuis août. De plus je prepare mon demenagement chez Luis, je suis en train de regler un conflit interne entre moi et moi, je crise avec la crise economique et mes retraits ici, je dois essayer de trouver un mega creatif jeu des 100 000 visites et tout et tout… Du pain sur la planche quoi. J’espere que pour vous tout va bien et je tacherais d’entretenir le blog le plus souvent possible car c’est scientifiquement prouvé:

Lire le blog de Clément est bon pour la santé

 





Bons baisers d’Argentine.

1 11 2007

Demain, ma mission- si je l’accepte- sera de me rendre à Migraciones, avenida Atlantida à 9h30 précises avec une malette noire contenant les documents secret defense suivants:

  • 2 photos d’identité fond blanc, 3/4 profil gauche
  • 1 acte de naissance estampillé par la cour d’appel d’Orleans (+ une photocopie) transcrit en espagnol par un traducteur assermenté et traduction validée par le collège des traducteurs.
  • 1 extrait de casier judiciaire estampillé par la cour d’appel de Rennes (+ une photocopie) transcrit et validé par le  même collège.
  • La « constancia de inscripcion electronica » de mon école superieure (+ une photocopie) approuvée par le ministère de l’éducation Argentin (Santa fé 4560), et signée par le recteur universitaire.
  • Dernier relevé de note des études en cours (+ une photocopie) approuvé par le ministere de l’education Argentin.
  • Attestation d’absence d’antecedents penaux en Argentine (Registro nacional sur Tucuman, 1353 moyennant 50 pesos) + photocopie…
  • Passeport valide et visa à jour (visa touriste 3 mois) + photocopie.
  • DNI etranger + photocopie.

Mallette evidemment securisée, ouvrable uniquement par moi par code numerique.

Une fois sur place, je devrais me rendre dans l’arriere salle, hall B, et attendre l’appel de mon numero dans un brouhaha terrible. Je devrais parler à mademoiselle Matéaddict un moment, notre prochaine rencontre devant se faire quelques heures plus tard, même lieu, pour la remise du document « Residencia Temporaria » d’une periode d’un an. Refermer la malette, passer au secteur « caisse », faire la queue et remettre à madame Noproductive quelques 200 pesos, lui faire un sourire figé de complaisance et partir. Regarder la montre: 13h10…
Voila le programme… Legèrement idealisé car je suis pratiquement certain qu’ils vont me chercher des poux et qu’il manquera encore une signature par ci, un coup de tampon par là ou un tout autre nouveau document tombé du ciel…Je m’estime heureux car ce n’est jamais que la 3° fois que je tente l’affaire.

Pour vous mettre un bon mal de crâne, je vous conseille ce seul et unique site du ministère de l’interieur argentin faisant un semblant de recapitulatif des documents officiel pour chaque cas de figure…Keep cool 😉








%d blogueurs aiment cette page :