Dûr dûr d’être patron

10 05 2010

Surtout en Argentine me direz vous. Et bien oui, je suis en colère. J’en suis seulement à l’étape de verification du cahier des charges pour pouvoir habiliter un local vide en « Patio de comida » (comprendre Cafeteria-vente à emporter) que j’ai déjà envie de me remettre au lit! La raison? Un classique bien huilé de l’administration argentine ou tout le monde se renvoie la balle pour bosser le moins possible et être tranquille devant son maté ( je vous dis que je suis en colère!). Je vous explique brievement: le jeu est « Avis de recherche ». Les regles sont simples: Vous etes lachés dans une tour de 19 etages et vous cherchez la personne responsable des « habilitaciones ». Vous verrez, c’est amusant deux minutes, pas plus. Cette scène se deroule au ministère du commerce et des entreprises de la province de Buenos Aires. Etant donné que personne ne me repond au telephone quand on appelle et que je suis à quelques patés de maison du centre, j’ai decidé d’y aller….Grave erreur Clément! Mon optimisme, ma motivation et mon engouement ont pris un serieux coup dans l’aile. J’ai été transbahuté de bureaux en bureaux, j’ai parlé a 4 personnes en même temps, je me suis carrement fait dire que je m’etais trompé de batiment à un moment, personne ne sachant rien sur qui s’occupe de ce genre de dossier, et personne ne connaissant la personne des habilitations ni comment commencer la procedure. Bref, le neant total. Et à la mairie hein! Ca commence bien. Je suis donc revenu chez moi bredouille et ça me chiffonne enormement car j’ai reperé un local tres prometteur et je suis sur le point de signer le bail!! Je veux savoir par avance si je peux ouvrir un coin cuisine et faire les amenagements necessaires pour être aux normes! Quelles normes? c’est une tres bonne question…..Ca m’enerve je vous dis.

Publicités

Actions

Information

11 responses

10 05 2010
mag

bon courage! si les normes sont aussi speciales que leur façon de conduire on n’a pas finit de rigoler en lisant tes peripeties!
qu est ce qu on pourra manger de bon dans ta p’tite boutique?

10 05 2010
argentin

Que des gourmandises bien françaises, et à emporter (vu le quartier ou je m’implante); cela ira des plats cuisinés tel le classique boeuf bouguignon au coin dessert, tartelettes fines et autres cochonneries du genre. Le tout avec « el toque Frances » car mon accent a une sacrée valeur commerciale. (Genre au telephone j’accentue l’accent et les fautes -les argentins adoooooorent ça – tu as du le constater!)

10 05 2010
dulconte

ça y est t’a trouvé un local ?

10 05 2010
argentin

Disons que je touche du bois… mais le local est un vrai coup de coeur. Je t’en parles demain.

10 05 2010
Lucila

Je me permet de te laisser ce message car mon ami argentin est passé par là en 2006 pour ouvrir un bar à La Plata justement….qui a fait faillite depuis mais bon. Là n’est pas le sujet. J’avais noté sur un coin d’agenda le numero des habilitations: A l’epoque il fallait prendre rendez vous pour commencer le « tramite » de habilitation a La Plata en telephonant au 445-0888 (il y a un delai d’un mois environ). c’est le Batiment 1 de la municipalidad, au deuxiéme etage. Tu peux y aller de 8h a 13h en semaine. Comme un bar n’est pas une cafeteria, je ne prefere pas te conseiller des aneries mais ils sont tres pointilleux sur tout: types d’enduits, peinture, ecarts entre les prises electriques, grosseur de la hotte, etc….Enfin, des habilitations quoi!
Ils te renseigneront certainement sur les textes et autres ordonnances pour ton secteur d’activité. Bonne chance.

10 05 2010
argentin

Merci enor-me-ment Lucila!!!! Pas de bol, en effet: J’ai fait le 13° etage et le 3° de cette tour, pas le 2° Pfffff! Enfin, quoiqu’il en soit, je remarque que je tire d’avantage d’informations par la gentillesse de mes lecteurs sur mon blog que par les propres employés de la Municipalité de la Plata!!!! Ca me fait penser au jour ou l’on m’a conseillé pour changer une prise electrique qui avait cramée chez moi: un bloggeur m’avait bien aidé !!!
Demain j’appelle.
Merci encore Lucilla! Tu es toujours a La Plata?

12 05 2010
Lucila

Et non, malheureusement, je suis revenue à Quebec en mars 2008. Mais mon ami reside toujours à La Plata. Je te mail ses coordonnés si tu veux. Bonne chance et comme on dit, « Exitos »!!

11 05 2010
Sandrine

Jajajaaaaaa jajajaaa … pardon … je ris … mais on est passés par là pour habiliter un parc-aventure comme tu l’auras vu, la Municipalidad est beaucoup plus petite (4 étages, pas plus), et c’était déjà un sacré bordel … et je suis polie …
Une amie y est depuis 2 ans pour habiliter un hôtel plus qu’aux normes (elle rentre chez elle de temps en temps hein, faut pas croire) … On a été habilités en avril, après avoir ouvert en septembre, et nous avons reçu la feuille finale signée et tout et tout vendredi passé ! Et il faut le refaire chaque année !
Alors je ris, m’esclaffe, et te souhaite bon courage !!! Besos !

13 05 2010
bizco

connaissez vous le mot « coima » par hasard ? essayez-le,vous allez voir,magique! ça marche!!!

13 05 2010
Clément

Oui, Bizco, je sais que cela pourrait simplifier les choses de laisser un petit billet dans les poches pour « l’asado del domingo » comme on dit ici mais avant d »en arriver à cet extrème assez vil, je prefère passer par la voie legale car il s’agit tout de même de l’ouverture d’une entreprise…. J’aurai déjà bien à faire avec la mafia locale une fois le commerce ouvert. Je sais, je sais ce que vous allez me dire, je vis sur une autre planete. Mais je suis honnête et acheter des signatures ou des procédés, je ne sais pas, je ne peux pas le faire.

17 05 2010
Herge

Bonjour,
Je viens poser ma petite pierre à l’edifice des commentaires.
Je te recommande de prendre l’affaire a l’envers. Au lieu de t’adresser a ceux qui doivent t’habiliter, va voir ceux qui se sont faits habilités, à savoir les autres bars du coin. Cherche un bar qui se soit ouvert depuis moins de trois mois et va parler avec, il va te donner toutes les ficelles, et te dire comment lui il y est parvenu. Peut etre apprendras tu qu’il n’a aucune habilitation, et tu en fera de meme !
L’important en Argentine n’est pas d’entrer par la grande porte, mais d’entrer (par la fenetre, la trappe, la cheminée ou par le sous-sol).

Bonne chance !

Herge !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :