Tucuman…

20 01 2008

…ou le berceau de l’independance argentine.

Enfin arrivés a Tucuman avec une seule petite heure d’attente a la Rioja, c’est ce qui s’appele une connexion risquée mais chanceuse! Ainsi, ce fut vers 14 heures que nous decouvrons une ville assez pauvre, sale et tristounette des que l’on s’eloigne des quartiers alentours a la plaza independencia. Beaucoup de maisons en decomposition, louches et coins limite safes. Un monsieur m’avait prevenu a la terminal de bus qu’il pleuvait en general l’apres midi, et il avait raison: les premieres grosses gouttes chaudes on commencées a tomber vers 15 heures….Et oui, comme on dit par ici, les cactus etaient en fleur, ca ne trompe pas. Un stop d’une seule journée donc nous a amplement suffit pour visiter la casa de la independencia, passer par le parque centenario 9 de julio, et lever la tete car a San Miguel de Tucuman, il vaut mieux lever les yeux pour apprecier la beauté de la ville. Surtout l’eglise San Francisco, une perle. La preuve en photo, explication en passant la souris dessus:
Musée Casa Padilla, ancienne demeure de style italien, devant la place. Aujourd'hui un musée d'objets, azuleros, porcelaines autour de 4 petits patios paisibles.    l'eglise San Francisco: Classée monument historique. Une parie du couvent servit d'infirmerie pour les blessés de la bataille de Tucuman en 1814. Periode de guerre intense durant deux ans pendant laquelle le gouverneur de la province avait instauré un couvre feu a 22 heures en ville
casa de la independencia. Ici fut signé le traité d'independance de l'Argentine le 9 juillet 1816 apres les victoires de San Martin sur les colons...Bien avant les guerres intestines entre unitaristes et federalistes. la Galerie de plaques et d'hommages: tres impressionnant. Tout corps de metiers, de communautés argentines, d'institutions et de grandes figures rendent hommage a cet acte sur trois pans de mur. environ 50 metres!
Salon de la jura de la indepedencia. Le mobiler est d'origine. Tout le reste fut transferé au congres de Buenos Aires. Sur les cotés vous notez tous les acteurs de la premiere assemblée. Un temps gris sur une coupole de ceramique. Oui, a Tucuman il faut lever la tete.
Depart a l'aube de Tucuman vendredi matin avec le bus Aconquija, le seul qui desserve Cafayate...En attendant, je profite de la télé avec les petits...1 pesos les 15 minutes! Voila, direction Cafayate et les quebradas!


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :