Cafayate 1/2.

20 01 2008

Une ville de la cordillere qui ressemble a nos bords de mer en été. Oui, bienvenus a Cafayate: Paisible, tranquille et remplie d’argentins en week-end installés aux nombreuses terrasses des bar de la place. Victime de sa douceur de vivre, Cafayate devient surpeuplée durant la haute saison et perd un peu de son ame, son charme colonial se trouvant souvent tagué. En ce qui nous concerne, on a un peu eu du mal a trouver un hotel because arrivée vers 14 heures mais la tenacité paie toujours. Une petite chambre sans pretention fera l’affaire. On y reste deux nuits puisqu’on sait deja que nous irons visiter la quebrada de las conchas et les ruines de Quilmes. Le truc rigolo dans cette petite ville est que les gens se deplacent a velo! Une petite ile de ré a 1600 metres d’altitude. Apres avoir sondé les agences et les diverses excursions, nous vous suggerons un bon plan: Au lieu de payer une agence pour vous rendre a la quebrada, pourquoi ne pas attendre vers 14 heures au point touristique sur la place centrale le petit bolivien qui vous propose un tour a 30 pesos par personne jusqu’a la garganta del diablo ( a 47 km) en minibus sous condition de  trouver plus de 7 personnes? Au debut, nous trouvions le deal assez louche mais au final, nous avons beneficié d’un circuit commenté par un autochtone  tres sympa, avec seulement  4 personnes a bord de sa kangoo, du luxe je vous dit! Faites leur confiance, ils sont tres pro. La casa de l’empanadas, a 2 blocs de la place, est egalement a voir: des empanadas garnies de plein de bonnes choses, des humitas et des tamal a tomber par terre apres avoir ecrit un petit mot sur le mur du resto! ce que nous avons fait bien sur .-)  Et vous savez quoi? on vend de la feuille de coca ici!!! C’est la premiere fois que j’en vois… On essayera peut etre dans les prochains jours, par curiosité. Voici donc les photos de la ville de Raymond Poulidor:
Devant la place centrale, Une eglise coloniale avec 5 arches en facade et ses cloches qui sonnent langoureusement toutes les heures.  Ici, on tisse la laine de lama, de chevre et de vigogne. L'odeur y est apre...Bref, ca sent le bouc.
Des velos partout! Pas trop cher a la location, on verra si on est en forme a se faire le rio colorado....Il parait qu'on peut s'y baigner dans les cascades!  Une demonstration de folklore Saltense. Tenue traditionnelle avec la
Au hasard des rues, un petit monsieur avec son livre sur Salta....Un beau symbole de cette ville cycliste.   En plus d'objets en terre cuite, l'osier est une des specialités de la province. Les vignes de vin blanc serrées au pied de la cordillere. Une beauté. Saviez vous que seulement 8 proprietaires se partagent la production du vin ici? Don David et echard semblent les plus reputées.  Des velos partout, pour tous les ages!C'etait plus fort que nous! Une coutume de la maison. Bien sympatique
Voila pour le survol de la ville.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :