San Juan et mes premières fois.

14 01 2008

 Question de survie. Nous avions prevu d’embrayer directement sur San Augustin de la vallé Fertil à la descente du bus afin de nous rapprocher du parc de la lune mais une mauvaise nuit supplementaire ( ca fait 4 nuits qu’on dort mal à cause de la chaleur, bruit et les voyages de nuit en bus) nous a fait prendre conscience des limites du corps humain sous un 38 degres des 8 heures du matin: la « Zombitude »… Donc nous faisons escale repos à san Juan pour partir à l’aube demain matin à 7.30. San Juan, comme Mendoza, fut victime de nombreux seismes. Eva Duarte vous le confirmera puisqu’elle fut touchée par la fleche de Cupidon ici lorsque Mister Peron vint soutenir les pauvres gens apres un seisme dans les années 40. Ville agreable, avec son vent chaud « el Zonda », des statues de San Martin partout mais ici on venère plus Faustino Sarmiento, ce qui change du type avec son cheval! Cette fois, au milieu des places, on trouve un grand monsieur, sobre et serieux, ecrivain devenu politique, qui enfant, regardait sa maman tisser sous un figuier dans le patio de sa maison natale, gouverneur de la province puis president. Il lanca une grande politique alphabetisation du proletariat et est surnommé « le Maitre d’ecole ». Pour info, moi mon surnom c’etait « Bonnet d’âne » . La specialité de San Juan, en plus du vin, des olives et des oignons, c’est le melon jaune, appelé ici el Miel. L’astuce pour le reconnaitre: Taper dessus, il doit raisonner le vide et et commencer à avoir des petites sortes de vergetures sur sa peau…un regal. Je sens que je suis en train de me faire des amis du coté de Cavaillon là….Bon, assez parlé: les photos et l’explication de l’etape du jour en glissant la souris dessus:

 Mon premier borracho, un arbre tres atipique. Plus il vieillit, plus son ventre gonfle....comme moi en somme!   La ville est remplie de plaques en l'honneur de l'enfant du pays, Sarmiento.
Mon premier cactus. Je suis emu... Aie, ca pique ce truc!   Quoi...il y a un problème?
Sarmiento me regarde, outré devant tant d'ignorance et mon inculture  La maison natale de Sarmiento, petite mais authentique.


Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :