Dites « 33 »

8 03 2007

Accueil de l’Hopital Fernandez, Buenos Aires.17h34

Moi: Bonjour, Je voudrais savoir au cas ou je tombe malade comment m’y prendre…

Elle (assez directe):Vous etes malade?

Moi: Non, non. Pas du tout! c’est que je suis français installé à Buenos Aires et je voudrais savoir comment fonctionne le systeme medical argentin, les prises en charges, les couvertures, les mutuelles….La procedure a suivre quoi!

Elle (assez distraite): Mais vous avez un rendez vous avec un docteur? je ne comprend pas ce que vous voulez.

Moi ( apres un soupir): J’aimerais simplement que quelqu’un m’explique que faire et ou aller pour voir un medecin et aller chercher des medicaments AU CAS OU je tombe malade…….(son telephone sonne)

Elle: Hola, si….Bueno, ya voy….cuento tiempo…..nooo! mentira….bueno, nos vemos. (elle raccroche)

Elle (fermant son petit cahier rouge): Monsieur. Ici, ce sont les gardes des urgences. Pour votre probleme, vous devez venir le matin en consultations à l’etage. Je ne peux rien pour vous. (elle se leve et s’en va).

Je suis un tenace, je sors de l’hopital et je tombe sur un infirmier ou medecin en tenue fumant sa petite clope sur le perron. Je saute sur l’occasion et je lui demande exactement la même chose. Et là, le type m’explique tout. Les status des hopitaux publics et des cliniques, les « mutuales », les differents « planes ». Plus que je ne l’esperais! j’ai failli prendre des notes.

Bon, je vous la fait courte: Les hopitaux sont nationaux, provinciaux et municipaux. Peu importe, vous pouvez vous y rendre et consulter ( « comme les colombiens, chiliens, uruguayiens » dixit le type) librement un medecin sans frais, qui vous delivre l’ordonnance. Les medicaments sont gratuits mais seront des « sous marques »….entendez par là que la « molecule active » n’est pas aussi bien dosée qu’un bon medoc. Il faut prendre un rendez vous et vous pouvez poireauter 10 à 20 jours avant de voir votre medecin public. En plus, les stocks medicamenteux etant aleatoires, vous risquez de finir avec le mauvais medicament.L’hospitalisation est egalement prise en charge, a vos risques (sic!) mais j’ai appris qu’une journée coute 1000 pesos, hors acte chirurgical, ça fait reflechir…

Sinon, comme la plupart des argentins, vous pouvez souscrire à une « mutual » privée. Un peu à l’americaine. Il en existe une bonne trentaine ici. Chaque corps de metier possede la sienne. Cette mutuelle vous donne le sesame pour profiter de ses propres medecins generalistes, specialistes et les cliniques affiliés. Comme toute mutuelle, vous pouvez souscrire differents « planes » selon votre age, votre maladie, les options ou vos attentes ( jeune en bonne santé/vieux alzheimer par exemple). Cette mutuelle peut etre « Prepaga », c’est à dire qu’on va vous debiter un forfait mensuel et les consultations et medicaments sont pris en charges à 100%. Mais attention aux surprises: ce forfait suit le court de l’inflation et peut augmenter vertigineusement malgré les accords passés avec l’etat. Sinon, vous pouvez opter pour la « prepaga fija », qui est identique à la precedente mais vous serez mensuelement debité d’un montant fixe, quelque soit le cours de l’inflation. Vous devrez juste payer un complement d’honoraires chez le docteur à votre visite, ainsi qu’a la pharmacie. Adherer à une mutual vous permet de beneficier des accords entre laboratoires pharmaceutiques et les praticiens pour obtenir des medocs « de marque », dont les argentins sont tres friands.

Voila, c’est tout. Deux clopes et je suis eclairé. Il m’a même dit quel bus prendre pour rentrer chez moi!

 Moralité: »fumer rend aimable »

Publicités

Actions

Information

7 responses

10 03 2007
monique

Narvaez vainqueur aux poings 117 108 , c’etait le plus fort !!! un sacre boxeur cet argentin !c’est grace a ton billet que j’ai regarde la rencontre et je n’ai pas ete decue …merci Clement

10 03 2007
argentin

De rien, de rien. Il n’y a pas de quoi. Il n’avait jamais eté vaincu ceci dit. Pauvre Brahimounet…

11 03 2007
Karine

J’adore ce posting. Quel plaisir de (re)lire tes aventures sur le sol argentin et puis j’allais oublier, bienvenue quand meme, en esperant que ta reprise a BsAs se passe bien, je te dis a bientot 🙂

11 03 2007
monie

Je trouvais déjà compliqué de souscrire à une assurance monde pour 5 mois…
une seule solution ne pas être malade et rester enfermé chez soi avec des empanadas et du mantecol pour être sûr de pas se casser une jambe. Attention en descendant du lit quand même…

11 03 2007
argentin

Monie, tu es inconsciente!!!!! le moustique de la dengue arrive à Buenos Aires, dans ton immeuble, ta chambre, ton lit! Mon dieu, c’est une pandemie qui nous guette tous…J’ai peur.. Trève de plaisanterie, ça fait 2 mois que je suis sans complementaire française ni mutuelle argentine, j’ai failli etre mordu par un rat cet apres midi, electrocuté par une radio mal branchée ce matin, intoxiqué par de la moutarde chaude…Je pense qu’adherer à une petite mutuelle me sera utile et pas suferflu 😉 Ha j’oubliais: il pleut toujour dans ma cuisine (degat des eaux) mais là, la mutuelle n’y pourra rien.

14 03 2007
NHYTV

t’as oublié les « obra social » dans le syst médical argentin

20 03 2007
Salzanita

Yo tengo una prepaga…pago como 100 pesos por cada miembro de la familia…y siempre encuentran algo más para cobrarte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :