Bonjour!

16 11 2006

 J’ai bien reflechi avant de faire cet article, c’est un constat qui suscitera certainement de vives reactions. Et puis ça faisait longtemps que j’avais pas poussé un petit coup de gueule concernant les Argentins dans leur vie de tous les jours. Cela fait presque un an que je suis ici et aujourd’hui une scene anodine m’a ouvert les yeux.

Comme l’avait deja remarqué Jeremi ( voir son blog dans « sites d’interet public ») il y a plus d’un an, je me rend compte que les choses n’ont pas vraiment evoluées…
Les Argentins sont, par rapport à mon style de vie, mon comportement et mon éducation, extrêmement agressifs dans leurs relations aux autres. Je m’explique… Vous êtes dans un magasin pour acheter un truc, le vendeur est avec vous quand ( sans s’excuser, ni dire bonjour, ni même vous calculer) un argentin deboule soudainement et demande un truc au vendeur. La réponse donnée, arrive sa deuxième question et les voilà partis tous les deux…en vous laissant en plan…puis ce dernier repart sans même le remercier ni s’excuser de m’avoir derangé.
Et bien, c’est comme ça en Argentine. Les Argentins s’imposent direct, sans se poser de question, c’est du « instinctif »et ne se préoccupent pas des règles de politesses, de la coutoisie ou de la galanterie. C’est du « rentre dedans ».
C’est peniiiible. Voilà, c’est dit… Surtout quand c’est moi qui veut acheter quelque chose  😉 . Car y en a marre.

Je suis habitué à remercier, c’est comme ça. Seulement, ça les met mal à l’aise, et moi aussi de les savoir mal à l’aise du coup!  Ici ils ne sont pas habitués à être remercié alors que c’est juste une marque de politesse, vide mais agreable.

Publicités

Actions

Information

7 responses

17 11 2006
Lumadu

Hola Clément,
Je comprends à 100% tout ce que tu dis sur cet article car j’ai vécu ce genre de situations pendant 31 ans sauf que moi, à la différence de toi, je ne disais pas systématiquement Merci (j’en suis pas fière). La différence entre toi et moi est que moi je suis née avec ces codes. Du coup, ma façon de voir la chose n’est forcément pas la même que la tienne. Cependant, je comprends tout-à fait ta vision de la chose et que tu sois fâché ou autre à cause de ce manque de politesse de base dans laquelle tu as été élevé en France.
Je suis franco-argentine, je suis née à Buenos Aires de père argentin et de mère française et j’y ai vécu jusqu’à juin 2002. J’ai donc 31 ans d' »argentinité ». Depuis, j’habite à Paris où je constate les différences et les ressemblances entre les deux cultures (l’argentine et la française, ou, plus preecisément, la porteña et la parisienne). J’avais réagi à propos de ton article sur l’utilisation excessive du klaxon en Argentine. J’étais tout-à-fait d’accord avec toi. J’avais signé Luciana, car c’est mon vrai prénom mais, depuis, je viens de commencer tranquillement à me faire un blog, que je dois développer et enrichir avec des articles, conseils, photos, petits films et tout ce que j’aurai envie de dire. Mon pseudo est Lumadu.
Revenons à ton article sur la politesse à Buenos Aires… D’une part, c’est marrant car le premier truc que j’avais besoin et envie d’écrire était au sujet de la politesse en France (à Paris) souvent un peu excessive, parfois même désagréable et même tendue, chose ilogique.
Voici mon article: titre
Comme la politesse me paraît un sujet passionnant quand on connaît la culture française et argentine, je compte écrire d’autres articles à ce sujet.
Quand tu dit sur ton article: « Ils ne sont pas habitués à etre remercié ici »….
Moi, je te réponds: Ce n’est pas parce que les vendeuses, les boulangères, les garçons de café à Paris utilisent de façon automatique les formules de politesse apprises par coeur depuis tous petits, que cela est agréable à entendre car si celles-ci sont dites sans envie, sur un ton tendu et un regard hargneux, je préfère que la personne se passe de cette formule et qu’elle me fasse un simple sourire tout court ou rien, s’il ne veut pas.
Les porteños ont justement la réputation de gens mal-élevés, mal-polis, irrespectueux, arrogants, souvent insolents…. En province et dans le reste des pays de l’Amérique Latine, on nous aime pas beaucoup à cause de cela.
Tu commences à constater les défauts du porteño de base.

17 11 2006
Yves

Salut Clément,

j’avais plutôt l’impression que « non, de rien » est une habitude de langage, sans plus… et je n’avais pas remarqué que les Français avaient tendance à plus remercier que les Argentins… Pour le coup du client qui accapare le vendeur, c’est vrai ! scène vécue… mais ça pourrait arriver un peu partout, non ? Pour le coup, j’ai souvent trouvé les porteños plus polis que nos parisiens chéris… Combien de fois un passant s’est arrêté lorsque je cherchais mon chemin pour m’aider à m’orienter ? Dans le bus ou le métro bondé, l’heure est souvent à la bonne humeur, on prend sur soi et on essaie d’en rigoler… Pas vraiment la même ambiance qu’à Paris ?!

17 11 2006
argentin

Lumaru, je t’ai directement repondu sur ton blog tout neuf!
Yves, je ne pense pas qu’en France on te coupera une conversation quand tu discute avec quelqu’un sans un mot d’excuse….non. J’avoue que les Portenos, et les argentins sont plus aux petits soins au quotidien (t’apporter une chaise supplementaire avant que tu ne le demande, laisser s’assoir la vieille dame, te laissent en paix si t’es crevé). Les gens sont plus « genereux » dans leurs actes, alors que nous sommes plus « individualistes » dans nos pensées, et vice versa.

17 11 2006
godillon

salut p’tit frère ,et oui c’est vrai que ça fait bizarre de t’entendre parler ainsi, nous n avons pas été habitués à ne pas etre polis. Mais en argentine,il faut que tu te dise que c’est partie integrante de leur train de vie et voila .Pour l’agressivité, là il faudrait tout de même qu’ils se calment 😉 mais il semble ne s’en rendent pas compte je pense. A mon avis il ne faut pas que tu le prennes mal envers eux. Bizou, on taime.

17 11 2006
argentin

Et non soeurette, il ne se calmeront pas, impossible, jamais…si c’est pour m’entendre dire « Si ça te plais pas, retourne dans ton pays! », c’est même pas la peine d’y songer! certains sont bien evidemment plus ouverts que d’autres sur ce constat, aiment à observer et discuter de ce phenomene culturel mais la grande majorité le prend pour argent comptant et te balance un « boludo » (entendre connard!) ce qui pour eux est affectueux!…donc, on se plie et on dit tout de même ( en insistant bien ) »merciiiiiii » et au revoooooooooir ».
Enfin…N’empeche que la petite vieille de mon kiosquo du coin m’appelle « mi amor », donc je lui pardonne pour oublier de me saluer!! 😉

18 11 2006
Marie

Tout à fait exact…moi je les envoie chier…et ils aiment pas, crois moi. Il y a un gros probleme d’education ici, des latino-machos qui confondent politesse avec faiblesse, ca me gave.

18 11 2006
Lumadu

Il est clair que les comportements de la plupart des « porteños » sont assez paradoxaux. Par exemple, on prend très facilement l’initiative de venir en aide à celui qui en a besoin, souvent sans qu’il ait besoin de nous la demander. On réagit quand on le croit nécessaire. Et ça, c’est valable pour tout le territoire argentin et on le fait sans réfléchir, comme une réaction instinctive ou intuitive. On peut faire facilement un sourire mais on ne dira pas forcément « merci » avec les mots chaque fois qu’on devrait le dire. D’autre part, on peut laisser la place à une femme dans le moyen de transport en commun mais, si on est fatigué, on peut aussi décider de ne pas la lui proposer. Si on la lui donne, c’est qu’on a voulu le faire.
En règles générales, en Argentine, on n’est pas très attachée aux lois et aux réglements car, même quand ils existent, ils sont rarement respectés. C’est pour cela qu’il y a plein de paradoxes dans les comportements car il n’y a pas forcément une règle commune que tout le monde respecterait systématiquement. C’est plus du « cas par cas », en fonction de l’humeur et d’autres facteurs liés à la situation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :