JH cherche info.

22 09 2006

Ce matin j’ai recu un mail qui resume toutes les questions que se posent les français venant s’installer en Argentine. Je trouve opportun de le publier car sa requête est tres ciblée. Et à dire vrai, je manque d’élements de réponse. Si vous avez 5 minutes, lisez le bien. Si vous pouvez aider ce jeune homme, contactez moi en laissant vos coordonnées, je les ferais suivre à qui de droit. On se la joue « Forum »? Merci pour lui.

Bonjour à vous.

Tout d’abord, félicitations pour cet excellent blog.J’y ai appris pleins de choses intéressantes qui me serviront sans doute pour mon prochain périple.J’ai forcement quelques questions auxquelles je suis sur vous aurez réponses.

Mon projet:Je pars trois mois de Novembre à Janvier pour effectuer des réalisations vidéographiques (…) et je suis intermittent du spectacle en france, spécialisé en vidéo.Je possède mon propre matériel, et j’aimerais faire des rencontres locales pour réaliser des petits court-métrages, mini-docs, brèves, collaborations artistiques, échanges de compétences, etc…Ma démarche n’est pas à but lucratif, le bénévolat m’inspire…

Je suis prêt à me déplacer dans tous le pays si un projet le nécessite.

Ma demande est donc la suivante: connaissez-vous des projets cinématographiques et culturels associatifs où autre sur le pays ?Des évenements socio-culturels sortant du cadre typico-touristique intéressants ?Des personnes où groupe de personnes éventuellement intéressés par une collaboration artistique ?

Mes besoins:Je vais dans un premier temps chercher à m’installer à Buenos Aires.Je souhaite m’intégrer rapidement à la vie locale, et pour ce faire, il me semble que loger en « collocation » est une initiative intéressante.J’ai déjà fais cette expérience d’en d’autres pays, et cela s’est averé très enrichissant.Je suis donc socialement « apte »…Seul problème, j’ai un niveau d’espagnole limité, et un budget financier aussi…Je souhaiterai donc trouver des possibilités d’hébergement à plusieurs, regroupant différentes nationalités.L’idéal, il faut toujours viser l’idéal, serait une collocation « franco-argentine ».J’imagine que des systèmes étudiants doivent exister sous ce principe.


J’aimerai connaître vos idées ou vos connaissances concernant cette demande.

Je vous remercie par avance de vos réponses, et vous invite à continuer l’excellent travail que vous accomplissez sur internet.

Voilà, voilà. Y a tout ça!

Je compte sur vous.

Clément

 


Actions

Information

7 responses

24 09 2006
Michel

Non mais je reve….! Ca n’a pas un sous en poche, ca ne parle meme pas l’espanol, et ca veut que le monde soit à ses pieds, à ses petits soins, que ca tombe tout cuit dans la bouche. Il ne sait pas ce qu’il va faire, mais il part (ca c’est sur)et ce monsieur, il aimerait bien qu’on lui dégotte ce qu’il est infoutu de trouver par lui meme, que ca lui rapporte de l’argent, que ca lui permette de voyager. Y veut pas en plus qu’on lui trouve une copine? Triste jeunesse grave assistée…..et en plus on est grave responsable de les avoir faits ainsi.
Désolé pour ce petit coup de gueule du dimanche soir.
(ton voisin de la Recoleta)

25 09 2006
Baptiste

J’ai entendu parlé de l’université du ciné à Buenos Aires. Ils offrent des bourses à de bons projets ciné en relation avec l’argentine.
http://www.rihl.org/05/hommage_cours.php
à voir…

26 09 2006
freddo

Bah…Moi je ne connais rien qui puisse faire avancer le schimiliblick…mais je tenais à le dire.

27 09 2006
Patrick

On est un paquet à l’avoir reçu !
Je suis assez d’accord avec Michel.

28 09 2006
jérôme

Réponse à Monsieur Michel.

Je suis l’auteur du courrier demandant des renseignements, et je tiens, bien évidement à apporter quelques précisions.
Ayant lu la réponse de Monsieur Michel, il me semble m’être mal fait comprendre.

Monsieur Michel écrit : »Ca n’a pas un sous en poche, ca ne…. …petits soins, que ca tombe tout cuit dans la bouche »
Monsieur Michel, sachez que j’exerce dans l’intermitence du spectacle, en tant que « plasticien vidéaste » depuis plus de 15 ans. Certains d’entre vous appellent cela les « saltimbanques des temps modernes » et je les comprend car, il est vrai, je préfère cette appelation aux noms « pompeux » que l’on veut bien nous attribuer.
J’ai commençé tous jeune, et en bas de l’échelle, pour maintenant colaborer avec plusieurs compagnies de spectacle, dont certaines internationalement reconnues. Je gagne donc très bien ma vie, je vous remercie, mais il est vrai que pour réussir, rien ne m’est tombé tout cuit dans la bouche.
Je peux donc, quand mon emploi du temps me le permet, me « financer » des excursions étrangères pour continuer à approfondir mes pratiques vidéastes.

Monsieur Michel écrit: « Il ne sait pas ce qu’il va faire, mais… …que ca lui rapporte de l’argent, que ca lui permette de voyager »
Monsieur Michel, vous deviez en effet être bien fatigué en ce sombre dimanche soir. Sachez que j’ai écris dans mon courrier « Ma démarche n’est pas à but lucratif, le bénévolat m’inspire ».
En effet. Ce ne seront pas mes premières collaborations artistiques étrangères, et toutes les précédentes ont été réalisées « gratuitement ». Plusieurs atelier vidéos créés, certains perdurent encore, de nombreux court-métrages, dont quelques-uns titrés, réalisés avec des populations locales sans la moindre notion d’argent. Pour un réel échange créatif, il faut bannir l’intéressement lucratif.
Par contre, il est vrai, que j’ai du souvent pour ma part mettre la main à la poche.

Sachez donc, Monsieur Michel, que mon courrier n’était qu’une simple demande de renseignements pour pouvoir approfondir mes recherches avant mon départ. Vous n’êtes pas sans savoir que le vivier culturel intéressant se trouve bien loin de toutes institutions référencées, et que les réseaux alternatifs se connaissent par bouche à oreille, c’est à dire par discussions interposées. Me trouvant pour l’instant loin de celles-ci, rien de plus normal que de les anticiper sur divers forums, blogs, ou site internet regroupant des personnes cotoyant ses réseaux.

Pour finir, vous me proposiez votre aide pour m’aider à trouver une copine.
Je vous remercie Monsieur Michel, mais j’ai 33 ans, marié avec deux charmants enfants, et même si d’aventure il m’arrivait de faire une escapade avec une nouvelle copine, vu votre esprit, je ne pense pas que la votre m’intéresse…
Merci quand-même.

Espérant m’être bien fait comprendre.

Amicalement

Jérôme.

29 09 2006
argentin

Je vois qu’il y a de l’ambiance! Ce courrier, dont le fait de le poster me semblait le plus banal et logique afin d’elargir les eventuels apports, réponses et destinataires, semble sujet à fortes polémiques. Ce n’était guère mon attention, je ne maitrise plus le debat et me meler à cette polémique saugrenue encore moins…Bonne continuation à tous.

24 11 2006
nounoursfred06

lol (c’est tout ce que j’ai a dire)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :