Les Luthiers

20 08 2006

Samedi soir, 21h45. Nous sommes 3 assis aux sieges C11, C13 et C15 rang 6 central du premier étage au theatre le Grand Rex, la plus grande salle de theatre de Buenos Aires. Un petit paquet de cacahuetes à 4 pesos et observation des alentours en atendant les 3 coups de balai.

La salle en forme de suppositoire est pleine à craquer. Des chuchotements à l’espagnol, c’est a dire un brouhaha à 90 decibels, des conversations de dernière minute au portable. Je note une tres bonne accoustique. Il est 22h10, un leger retard habituel sous cet hemisphere et le coup de balai remplaçé par un message d’avertissement « nous vous prions d’eteindre vos telephones portables et nous vous informons que les photos et les enregistrements sous quelque forme que ce soit sont strictements interdits durant la representation ».L’argentin ne se plie pas aussi facilement aux ordres etablis puisque 7 photos avec flash ont été prises pendant le spectacle et j’ai entendu un telephone sonner.

« Les luthiers » est un groupe comique jouant sur une satire burlesque et satirique de la societé argentine. Le spectacle d’hier soir offrait des situations cocasses et tres imagées d’ une remise de prix fictive de programmes télévisuels fictifs pour des celebrités tout autant fictives, avec des jeux de mots tres difficiles à comprendre pour un petit français de Tours, non de Chinon pour etre precis😉

Beaucoups de fou rires, d’humour rafiné, du burlesque visuel, de reference à la medecine ( la plupart des acteurs etaient d’anciens medecins) entrecoupés de chansons aussi dejantées que divertissantes, et un delire en spirale qui arrive sans crier gare un peu n’importe ou et n’importe comment. J’ai vraiment aimé cette liberté d’actuation sans codes sceniques, sans regles ni loi. Un agreable moment.

Ensuite, nous sommes allé etancher notre soif,( bah oui, c’est samedi!) dans un petit bar sans pretention, le« John John » sur reconquista. Dans une torride cantonnade collective de chansons de salsa, chacha et meringué des années 80 argentines et profitant d’une soirée deguisée d’anniversaire, deux de nos celebres teletubbies ( le rouge et le violet) dansaient frenetiquement sur des sons de cumbia. J’ai pas osé leur demandé un autographe, ni pourquoi le jaune et le bleu n’etaient pas là.


Actions

Information

2 responses

20 12 2006
Nathy

Moi tout ce que je retiens c’est que tu as payé un paquet de cacahuette 4 pesos, se font pas chier eux!

20 12 2006
argentin

Merci…ça fait plaisir d’apprendre que tu es hermetique à ma plume, et à mon soucis du detail. Tant de boulot pour ça tiens..pfff. Meme le fait d’apprendre que les 4 teletubbies ne sont plus ensemble, ça te parle pas??? C’est dingue ça!! Les cacahuetes etaient servies avec une petite serviette en papier recyclable, ceci n’explique pas le prix mais bon, je tenais à le dire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :