Les 15 deboires que vous vivrez en Argentine

4 06 2014

1) Vous déciderez d’aller flâner sur la Rue Florida un dimanche:

Principale rue commerçante de la ville, victime de son succès, elle est surpeuplée le week-end.

2) Vous réaliserez qu’il y a énormément d’expos, de théâtres, de culture dans cette ville!!

Buenos Aires est un véritable bouillon de culture!

3)  Vous prendrez, à vos risques et périls, le bus.

Bienvenue dans Starwars!

4) Vous prendrez une envoutante leçon de tango.

Si si, vous verrez..

5) Vous prendrez l’embarcation qui vous amènera au pied des chutes d’Iguazu.

Gaffe à l’appareil photo hein! ça mouille!

6) Vous crierez à corps et à cris que vous n’aimez pas trop la viande bovine, ou le dulce de leche.

pour info: l’Argentin mange 3 kilos et demi de bidoche par jour et 7 pots de confiture de lait.

7) Tu te demanderas pourquoi tout le monde "huppé" se rue à Palermo le samedi.

Mais enfin allo quoi!!?? C’est the place to be!!

8) tu resteras hypnotisé devant l’incroyable beauté des argentines (et des argentins aussi!).

Keskeu té bonne!

9) On te demandera si tu aimes Cristina Kirchner, la présidente.

Sujet sensible. Mieux vaut faire la blonde. NE REPONDEZ JAMAIS à cette question.

10) Vous croiserez le pickpocket qui vous dépouillera en deux secondes.

Sous titre: "avec le temps, on panse ses plaies" (sic)

11) Le vendeur vous refusera la vente car il ne peut pas vous rendre la monnaie sur votre billet de 100 pesos.

la chasse à la petite monnaie est ouverte: un sport national!

12) Vous péterez un plomb un jour où vous serez pressé.

5 minutes en France: 50 minutes en Argentine. C’est la règle de 10.

13) Vous adorerez boire du Fernet- Coca.

Apéro Italien à base de Distillat d’herbes aromatiques. Number one en Argentine.

14) Tu découvriras les différents taux de change Euro/Peso: l’officiel, le parallèle, le blue, le turista…

Ben.. téléphone à ton copain économiste à l’INSERM, il t’expliquera.

15) on vous demandera à votre retour, votre bilan des vacances.

C’est un autre monde, et tant mieux!

Et un grand merci à Katrine Damgaard et Jan Matheu pour l’inspiration et pour les montages vidéos via Matadornetwork!





La phrase du jour

29 03 2014

"En France, l’esprit communautaire est très développé, mais on se sent seul. En Argentine, l’individu est très entouré mais chacun pense à sa gueule"…

Phrase chopée ce matin sur les ondes FM françaises…





Gagnez votre entrée au salon du livre

15 03 2014

SALON-DU-LIVRE  Bonne nouvelle les p’tits loups, j’ai des invitations à vous offrir pour le 34ème salon du Livre de Paris du 21 au 24 mars. C’est donc officiel: lire ce blogounet rend intelligent! L’explication est simple: l’Argentine étant à l’honneur cette année au Salon du Livre de Paris, l’Argentine sans détours  participe à cet événement culturel du printemps et vous offre des entrées gratuites! Non, non, ne m’applaudissez pas, vous le valez bien. Pour l’occasion, et petit joueur que je suis, je vous ai concocté un de mes petits jeux favoris. Encore faut-il que le jeu soit à la hauteur de l’événement, c’est à dire sympatoche, rigolo et pas trop brasse-neurones car lire rime avec plaisir, ne l’oublions pas.  Voici donc ce que je vous ai pondu hier: Je vous montre ci-dessous une série de 4 photos sans rapport apparent entres elles. Le jeu est un classique de l’invité mystère, ces 4 photos ont toutes un lien avec un auteur argentin contemporain. Réfléchissez, jouez, gagnez! A vous de me dire qui se cache derrière ces photos et tentez de m’expliquer pourquoi (histoire de se fendre la goule un peu!). ET comme je suis bon par nature, je vous lache d’emblée un premier indice pour bien commencer vos recherches: Il est né l’année de l’exposition universelle Spécialisée de Paris . Prenez votre temps, mais pas trop, vous avez jusqu’à lundi midi pour vous creuser les méninges gauchesques!

Reconnaitrez-vous notre auteur argentin mystère?

Reconnaitrez-vous notre auteur argentin mystère?

Les 5 premières personnes ayant découvert notre auteur argentin mystère recevront dans la semaine leur invitation! Enjoy et bon jeu à toutes et à tous. ;-)





La Phrase du jour

8 08 2013

"Les argentins sont un peu spéciaux avec les horaires, ils t’appellent sans problème à 21 heures ou 22 heures mais à 9 heures du matin ça semble être un crime de lèse-majesté. Toute une éducation à refaire!"

(lu sur facebook, ce matin)                 Enjoy  ;-)





Deux cent mille six-cents visites!!!!

1 08 2013

200 000 merci!200.408 visites. J’ai beau y regarder par deux fois, j’y crois toujours pas: ce chiffre impressionnant sobrement affiché sur la droite du blogounet  est à l’origine de cette soudaine bouffée effervescente. Et là, pensif devant mon ordi, je me dis :"Wouaaahhh Clém, tu as vraiment su tenir ton blog sur la longueur, tu es un warrior du terrain argentin, un Denis Brogniard de la Pampa, un Gilles Bouleau des infos patagoniennes, un…Bon…ok, j’arrête là. N’empêche, n’empêche, cette petite fierté à deux jours de mon anniv’ arrive à point nommé! Champony pour tout le monde (ou fernet?) Mais n’oublions pas le principal, ne nous égarons pas dans de folles turpitudes égocentrées: Un grand merci à vous, chers lecteurs. Oui, à vous qui m’avez suivi, qui me suivent et qui, par votre curiosité sur la vie quotidienne en Argentine, avec ses hauts et ses bas, ont fait de ce blog un blog un blog quantitatif et qualitatif! Je vous dois deux cent mille merci.





Le sexe de l’Argentine

22 03 2013

ErotismeIl me faut utiliser le mot "sexe" sur ce blog si élégant pour faire, d’une part, gonfler mon placement statistique sur les moteurs de recherche (sic!), mais aussi pour vous informer d’un reportage très intéressant d’une petite heure réalisé il y a peu par TV5 Canada sur les pratiques sexuelles en  Argentine: Les argentins et le sexe, kézako? Des carcans sociaux, des paradigmes, des habitudes, des constats et des rumeurs, vous saurez tout! Toute une mine d’informations pour pré-pubères que nous sommes, allant des approches, des tactiques de séduction en passant par les télos et les lieux olé olé, ce reportage est un véritable strip-tease Porteño. Il y a bien sûr quelques images et mots "crûs" mais il n’en demeure pas moins un des rares documentaires abordant les pratiques sexuelles dans le pays sur un ton juste, ni graveleux, ni racoleur tout en tenant compte de la société, des médias, de l’économie, et vise juste! Un bon documentaire ( Bien que fort déconseillé à un public non averti).

Voici le lien:

Les pratiques sexuelles des argentins





Habemus Papam

14 03 2013
13 Mars 2013, La curie choisit, à la surprise générale, le Cardinal de Buenos Aires, Jorge Mario Bergolio, Jésuite conservateur pour représenter son Église. Il portera le nom de Francisco, en hommage à Saint François d’Assise, l’ami de pauvres.

13 Mars 2013, La curie choisit, à la surprise générale, le Cardinal de Buenos Aires, Jorge Mario Bergolio, Jésuite conservateur pour représenter son Église. Il portera le nom de Francisco, en hommage à Saint François d’Assise, l’ami de pauvres.





Le chiffre du Jour

4 03 2013
ou un soir ordinaire de consommateur argentin

27 minutes

C’est mon nouveau record de temps passé à poireauter dans une file d’attente. Et c’était chez Coto, l’enseigne de petit supermarché de proximité. J’enrage, je bous, je suis cramoisi. Que se soit à la banque, au caisse du supermarché, dans une administration ou encore à l’arrêt de bus, faire la queue est un sport national. Et il faut être fin stratège pour tenir son agenda ici. En règle générale, j’affiche une moyenne de 14 minutes de queue, tous secteurs confondus mais aujourd’hui…pffff….. 27 minutes… A pestiférer contre la fatalité car aller dans un autre supermarché (à 3 kilomètres)  n’aurait pas été mieux. Il y a trop de consommateur pour trop peu d’offre….Agenda "flexible" et désorganisation hautement conseillée. j’enrage….





L’Argentine, la Pub et Désireless

12 12 2012

Ce sont mes élèves de Français qui vont être contents. Les petits enfants de Désireless peut-être un peu moins…

(En ce moment sur les télés argentines)





Rugby France – Argentine

11 11 2012

Mon dieu! C’est  samedi le match. ça va être un grand moment. Et cerise sur le gâteau, je peux le voir en direct sur TV5 monde! ;-)  Les Français ont mis la pâtée aux Australiens, les Argentins se sont battus comme des lions face au Pays de Galles, le match s’avère prometteur et décisif pour la suite… Pour la petite histoire, sachez que les rugbymen argentins n’ont pas (encore) de fédération, le rubgy argentin est toujours « amateur », entendez par là que les  »Pumas »( leur nom ) que vous verrez jouer sont médecins, avocats, livreurs d’empanadas dans le civil en Argentine… Je pense que l’Argentine va mettre au moins 3 essais transformés.   On lance les paris?





Une addition, deux mondes.

18 10 2012

..ou ce que les Argentins n’aiment pas chez le Franchute!
En apparence, Français et Argentins vivent dans le même monde. Pour avoir la réputation d’être la ville la plus "Européenne" d’Amérique latine, le centre-ville historique de Buenos Aires prend plus souvent des allures Haussmanniennes que pré-hispaniques . Mais les apparences sont trompeuses. A bien y regarder, ces deux mondes sont culturellement assez différents. Et tant mieux. Un exemple de la vie quotidienne: le pourboire.

« Los Franchutes son unas ratas ! »*
« Les Français sont tous des radins ! » m’a répondu un jour  un serveur lors de cette enquête socioculturelle (qui comportera plusieurs volets). Et le constat est unanime. Guides, taxis, serveurs vous le confirmerons. Le pourboire est difficile à traduire au pays du gaucho. Pourquoi un jugement si radical ? Tout simplement parce que nous sommes habitués au système du « tout compris » pratiqué au pays du Coq Gaulois, et par conséquent, certains n’ont pas le réflexe « propina », qui conventionnellement devrait se calculer entre 5 et 10% de la somme. Pourtant en Argentine, la propina  se donne pour tout, dès lors qu’un service est rendu. Surtout pour les restaurants où l’on vous comptera en plus sur votre ticket le prix de "l’usure des couverts" . Et croyez-moi, votre fourchette vaut de l’or (entre 15 et 20 pesos les couverts soit 4€) « Oui mais c’est déjà dans le montant tout ça ! » beuglerez-vous, irrités d’être soudoyé de tous les cotés de l’assiette. Oui c’est vrai, c’est énervant mais ici c’est comme ça !
Il faut savoir que dans certains restaurants, les serveurs ne touchent comme salaire que les pourboires laissés par les clients. Il m’est déjà arrivé de voir un étudiant argentin, employé à mi-temps dans un resto, revenir vers des touristes peu informés sur le point de quitter leur table et leur demander très gentiment si quelque chose leur a déplu pendant le service ou dans leur assiette… Avec les français, les scènes les plus cocasses se vivent à ‘addition. En effet, il y a bel et bien un fossé culturel : certains clients "oublient" que le service n’est pas compris ; d’autres sont mortifiés à l’idée de ne pas laisser assez, d’autres sortent directement la calculette. Et de l’autre coté de la table un serveur outré qui déduit que sa prestation est jugée catastrophique, ou que les français sont de sales radins… On n’est pas sortis de l’auberge.

*Les français sont des gros radins.

Et si je vous faisait payer la lecture de cet article, hein? ;-)





L’oeil du lynx

20 09 2012

Elles sont partout!

C’est d’un œil aiguisé, tel un Rouletabille cathodique, et ce malgré mon léger strabisme divergeant, que je me suis amusé à repérer les pubs tournées en Argentine et diffusées sur les chaines françaises. Et bien croyez-moi que cette année, il y a du beau monde dans ma besace! Bonne récolte 2012. En France, si vous avez le mal du pays, entre les pubs du PMU, Axe, Rexona, Peugeot 308, EDF, Citroen C3, et j’en passe et des meilleures , regardez-les bien: elles ont toutes été tournées à Buenos Aires.

Et en voici une, pour le plaisir de l’indicius revelatus au fond à la minute 00:09!

A plus les groopie’s ;-)





Même pas peur!

16 09 2012

 "Bonjour madame la vendeuse!  Mais…. c ‘est quoi ce truc là sur le comptoir?"

"Ça, c’est de la viscache!" me lance-t-elle, interloquée par mon ignorance. "C’est très bon. Vous en voulez un   pot?"

- "Euh…. bah……. je …… C’est quoi cette bête? Comment vous dites?"

- "Allez allez! " rétorque-t-elle en le mettant dans un sac, "voilà, tenez. vous allez vous régaler."

- "Bon…bah….merci. je vous dois combien?"

"38 pesos." (sic!)

Et voici ce que me dit Wiki.

Finalement, c’était bon ;-)





Témoignage

12 09 2012
Paloma, future maman, 2 ans et demi. La Plata

Paloma, future maman, 2 ans et demi. La Plata

Bonjour, je m’appelle Paloma. Je stresse un peu car vais bientôt être maman de deux petits bouts!! Clément, qui a accepté illico d’être le parrain,  veut les appeler "Pluma" et "Beco". Je ne suis pas trop d’accord mais bon, vu qu’il m’offre l’hospitalité dans sa jardinière, sur son grand balcon avec une chouette vue sur sa télé, je ne peux pas trop refuser. Le printemps n’est pas encore bien installé. Comprenez-moi: c’est délicat. En plus, il est tout émoustillé d’attendre les naissances. Si vous le voyiez! Un vrai môme! Par contre, je lui ai interdit de tripoter les œufs. Il y a des limites à ne pas franchir.  Selon ses explications, je devrais être maman vers le 4 Octobre. J’espère que tout se passera bien. Avoir Clément a mes cotés me rassure énormément.
Je suis sûr qu’il ferait un bon papa. Il m’a d’ailleurs promis de m’aider pour la nourriture et pour leur apprendre à voler.

Merci Clément. Tu es un vrai père pour moi.





La règle du Klaxon

21 08 2012

   J’étais tout bonnement en train de siroter ma petite mousse “Quilmes” du samedi à la terrasse du café Chez Benoît sur la fameuse Plaza Paso (pour Les Platenses, qui connaissent bien cette place mais aussi pour ceux qui aiment savoir les détails croustillants et sans importance de ma petite vie) lorsque je me mis à réfléchir sur l’incontrôlable envie des Argentins à klaxonner n’importe où, pour n’importe quoi. Et, en y regardant de plus prés…car il faisait beau et j’adore faire le badaud aux terrasses des cafés…J’ai pu établir ma petite règle à moi sur ce sport argentin qu’est "tocar la bocina":

1°: l’Argentin use de son avertisseur sonore lorsqu’il estime que le traffic est trop lent à son goût. Les voitures de devant et derrière klaxonnant aussi, y a pas de raison après tout. Une loi du plus long "tut-tut" dont l’efficacité reste à prouver.

2°: l’Argentin use de son avertisseur sonore pour exprimer maladroitement une joie ou une satisfaction impromptue. Un but marqué par l’équipe de foot de son village, l’invitation à un asado surprise, un feu rouge grillé sur le fil par exemple.

3°: l’Argentin use de son avertisseur sonore ( et ne pas faire ici l’amalgame avec le n°2) pour exprimer son désir, mais à un lieu spécifiquement stratégique: à l’arrêt, au feu, devant le passage piéton. Entendez par là qu’il ne le ferait pas à un autre endroit. Il klaxonne énergiquement la gente féminine qui passe devant son pare choc et, par conséquent, son klaxon, qu’il s’empresse de presser énergiquement en l’agrémentant souvent d’une gestuelle et d’un langage, codifié dirons nous, par la fenêtre de sa voiture.

Voilà, c’était ma minute de réflexion pertinente et contemplative. Je m’épate, je m’épate. "Mozo, otra Quilmes por favor"!!  ;-)

 





RTL en Argentine!

16 08 2012

C’était hier, c’était RTL, c’était l’émission "autour du monde".Allez, on se met à sa fenêtre, on fixe l’horizon et on monte le son.

Cliquez ici

Bon voyage!





Gla-Gla la Pampa!

6 06 2012

Saisie d’écran de la station météo de mon ordinateur ce matin, à 8: 37…

 

 

 

 

 

 

 

Bon, bah, la virée en scooter, ce sera pour plus tard…





Argentine 2001, Grèce 2012: même combat.

17 05 2012

Souvenez-vous, en 2001, l’Argentine est endettée, et dévalue sa monnaie après un terrible Corralito pour éviter la fuite des capitaux en2012 La Grece et la Crise dollars. Les petits épargnant perdaient alors tous leurs dollars, convertis en peso avec l’interdiction de retirer leur argent. Une inflation énorme, une monnaie dévaluée, un pouvoir d’achat réduit en miette. Ça ne vous fait pas penser à la Grèce?  Hier dans un article de  libé l’ancien ministre de l’Économie argentin comparait  la situation argentine avec celle de la Grèce. Selon lui, "au plan économique, tout est semblable", à savoir (1) un manque de compétitivité dû à un taux de change fixe, (2) un pays en récession depuis 4 ans et (3) un déficit public énorme et une dette insoutenable.

Malgré tous les plans d’austérité entre 1998 et 2001, recommandés par le FMI (gel des salaires, hausses des taxes, coupes budgétaires…), l’Argentine a décidé fin 2001 de dire merde à tout le monde, de "sortir de la crise en dehors des chemins tracés par le FMI", de se mettre en faillite et de se couper de tout financement international. Bien sur, ce fut dur en 2002 et 2003, mais le pays  affiche depuis un taux de croissance impressionnant, en moyenne de 7,5% par an depuis 2004. Des chiffres qui font des envieux…

En Grèce, les plans d’austérités depuis 2010, dictés par le diabolique trinôme UE, FMI, BCE semblent enliser le pays : un déficit abyssal en 2011, une dette à 45 chiffres, une récession record de 6,8% sur un an! On commence à envisager une sortie de l’Euro, dévaluer sa monnaie et tenter de relancer le pays  en se passant de financements extérieurs pendant quelques années… Tiens donc. Bien sûr les pays voisins seront affaiblis à court terme par la contagion, pourrait entrainer le Portugal et l’Espagne dans la même chute et la même option de sortie. Certains parlent déjà "d’éclatement de la zone Euro", Mais pour les grecs, et sans penser aux autres, une sortie de la zone permettrait, tout comme l’a fait l’Argentine, de relancer la compétitivité du pays. c’est un bis-repetita…

Mais voilà: La Grèce n’est pas l’Argentine. Argentine avait jugulé ses prix des matières premières agricole, comme la viande bovine, le soja à l’international. (l’agriculture représente environ 50% des exportations argentines). Ce qui a fait que l’Argentine n’avait pas un besoin vital de financement sur les marchés étrangers, ce qui est loin d’être le cas de la Grèce, sous perfusion économique. Nous verrons bien dans les prochains jours si quelqu’un trouve la solution à ce gros bazar sous fond de FMI et de gros sous sous: sortie or not sortie?…Christine Lagarde, je te souhaite bien du courage et les paris sont ouverts.





La folie des Mots

16 05 2012

Si vous êtes gaga des expressions loufoques, des connotations fol dingues de l’espagnol d’Argentine, je vous propose de poursuivre notre liste colorée et introuvable dans aucun dictionnaire digne de ce nom, dont le tome numéro un "Le Spécial Gros-Mot" se trouve par ici. En effet, je suis sans cesse éberlué devant les retouches assez olé-olé de la langue de Borges. Constatez par vous-même:

  • Un Hazmereir : traduction littérale: un "fais-moi rire". Ce mot désigne une personne dont la posture ou une imperfection prête à rire.Notre équivalent serait le gentil bouc-émissaire.
  • Un Correveidile: traduction littérale: un "courre-voit-et-dit-lui". Ce substantif parle de lui-même! Il renvoie à une personne incapable de retenir un secret, une madame pipi, une langue de vipère, une chercheuse de potins.
  • Un Metomentodo:traduction littérale: un "je-me-met-dans-tout". On dit Aussi Metiche, et désigne une personne qui se mêle de tout sauf de ses affaires, une personne plus qu’envahissante… chiante quoi!
  • Un Pordiosero: traduction littérale: un "pour l’amour de Dieu-sier". Se réfère aux personnes faisant l’aumône, dans la rue, débitant des "s’il vous plait" à tout bout de champs. L’équivalent serait ici un piailleur, et par extension un pique-assiette.
  • Un Sabelotodo:traduction littérale: un "Sait-tout". Vous vous souvenez de Maitre Capello dans les jeux de 20 heures? eh ben, c’est lui! Une personne incollable, un Monsieur "je sais tout" en somme.

Bien sûr cette liste est loin d’être exhaustive, mais elle a le mérite d’avoir été commencée. Bien entendu, vos contributions et remarques seront les bienvenues afin d’enrichir la liste! A vos méninges!





La perle.

12 05 2012

l'Argentine ne comprend pas pourquoi les investisseurs étrangers evitent leur pays. Oui, il y a encore du chemin a faire!

J’adore la derision et le cynisme de l’humour porteno. ;-)





Le saviez-vous?

9 05 2012

Déjà 6 ans d’incongrues et trépidantes aventures sur le sol argentin. Oui, 6 ans. Vu qu’il n’y a plus de saison, ça passe encore plus vite ma petite dame. J’y ai néanmoins appris quelques petits trucs locaux qui valent leur pesant de cacahuète et qui me permettent depuis de me fondre dans la foule et passer pour un véritable argentin la plupart du temps ( jusqu’au moment ou j’ouvre la bouche!). I am a quasi-autochtone et j’en suis pas peu fier. Il est maintenant de mon devoir de partager mon savoir et vous initier à ce qu’il convient de dire ou faire selon la situation adéquate. Et en photo s’il vous plaît!

Imaginez: Vous rencontrez ce cas de figure numéro 1:

le bidon, un vrai code pour vendre sa voiture. Dessus, vous inscrivez ou vous vous trouvez avec l'adresse, le numero ( c'est souvent juste en face ou a coté) et votre prenom!
Ne dites pas: " C’est fou le nombre de personnes qui oublient des bidons sur les toits des voitures!"

Mais dites plutôt:" Tiens, ce code visuel signifie que ce véhicule est à vendre. Voyons ou rencontrer le propriétaire, c’est souvent écrit sur le bidon."

Et là, en disant ça, vous en laisserez baba plus d’un! Non, ne me remerciez pas. C’est normal.

Passons à l’exemple numéro 2:

attention travaux. Simple, pas ruineux et assez joli. Chiant quand ça bloque votre route et qu'il faille faire un detour immense, mais joli avouons le

Ne dites pas: "J’aime bien ces petits lampadaires rouges. Très design, très chic . Il y a une fête chez quelqu’un?"

Mais dites plutôt: "Prudence ou vous marchez, ces seaux retournés vous avertissent qu’il y a des travaux sur la chaussée. Un vrai signal en Argentine."

Et pour terminer, le cas de figure numéro 3:
gateaux à thème! Dans ce cas de figure, il peut etre vendu pour un enterrement de vie de jeune fille par exemple...le  streap teaser est tendance en ce moment. Un vrai commerce. Je vais peut etre me recycler apres ma diete.

Bon, heu…là…concernant ce gâteau à la crème, Bah…dites ce que vous voulez…!

(….Boudiou de boudiou!!…Qui a osé me prendre en photo à mon insu…)

Voilà pour aujourd’hui. Prenez des notes car interrogation écrite en fin de mois ;-)





1 minute 27 s

2 05 2012

18h24, province de Buenos Aires, ville de La Plata, rue 14 et 52. Scène de vie ordinaire dans une rue ordinaire: L’un est au volant de sa Ford Ka grise. L’autre, à bord d’une Clio noire, dépose une bimbo genre barbie qui lui demande, bien sûr, de l’attendre. Il se gare mal, l’autre ne peut pas passer, le premier reste stoic, l’autre s’énerve, il klaxonne, l’autre s’en fout…

Comme la dizaine de badauds intrigués par ce boucan de klaxon, je regarde cette scène d’un autre monde. Je sort ma montre et je chronomètre.

1 minute 27 secondes de klaxon sans interruption, c’est long.  C’est très long.

A demain!





La foire du Trône à Buenos Aires!

10 04 2012

Je viens tout juste de découvrir ce petit spot. Une merveille technique et artistique sur Buenos Aires. L’auteur s’appelle Fernando Livschtz et il met en scène la Casa Rosada, le Planetarium, le MALBA et la Place San Martin comme jamais vous ne l’auriez imaginé.  Grand enfant ou avide de sensations technologiques, cette vidéo est pour toi. Just enjoy.





Pas qu’un choc thermique

6 01 2012

12056 km plus tard et un "Prospero 2012" à tous depuis Chinon, petite ville médiévale dressée au cœur de ma Touraine Rabelaisienne, celle qui a bercé ma tendre enfance (et adolescence).  Ses ruelles sinueuses et hasardeuses me changent des Blocks et des cuadras perpendiculaires argentines. Ici, les maisons de tuffe possèdent une âme. Chaque gentilhommière vous narre sa propre histoire. Ecoutez les silences, les pierres vous chuchotent l’arrivée solennelle de Jeanne d’Arc, les octrois vous revoient aux temps difficiles de la dîme et la gabelle. Flânez, observez et vous revivrez les choix difficiles de Charles 7 devant l’invasion des anglais, l’arrivée de la diligence du cardinal de Richelieu…L’histoire de France colore les remparts de ma petite ville chérie et vous dévoile ses plus beaux secrets à chaque coin de ruelle escarpée. Et le château…..Haaa, Chinon sans son imposant et majestueux château forteresse médiévale ne serait pas Chinon. Une merveille, un défi de l’histoire au temps qui passe… bref, vous l’aurez compris, entre Chinon et moi, c’est fort, très très fort.

Je ne m’étais pas aperçu à quel point retrouver ces senteurs hivernales, ces mélanges olfactifs de tuffeau, de chêne et ces détails enfouis dans mon petit subconscient depuis ma tendre enfance passée sur les bords de Loire peuvent revenir à vous en une fraction de seconde. Mais je suis un grand sensible, c’est pour ça. Une grosse buche de chêne crépitant dans la cheminée, la frangipane des galettes des rois, le fromage-salade de fin de repas, le “bonjour madame, une boule campagnarde et un pain au chocolat s’il vous plait”… Ça n’a pas de prix… Bon, à coté de ça, il pleut et il vente depuis une semaine….38° a Buenos aires, c’est pas mal non plus!

J’ai un peu peur du retour, non pas du fait de reprendre ma tête "d’expatrié" mais du poids de mes bagages…les soldes d’hiver ne sont pas encore commencées et j’ai déjà 17 kilos de trucs à ramener…. Heureusement que j’ai pris la TAM, j’ai droit à deux valises de 32 kilos chacune. On verra bien.

A + Clément





Le saviez-vous?

10 12 2011

Vous mettez quoi sur vos nouilles? "du ketchup!" vous repondra tout bon francais habitué à la malbouffe et la cuisine facile. Sachez que ce petit geste simple (mais néanmoins succulent) saura provoquer les foudres de vos compagnons de tablée argentins, qui s´égosilleront probablement d’un tres sonore: " Nooo, no puede serrrrr, como haces esto?"* (en mode blasphématoire, les bras levés au ciel et la larme à l’oeil d incompréhension)… Eh oui, chers lecteurs, on ne badine pas avec les nouilles dans un pays  composé de petits-fils d’Italiens: on ne tolérera pas ce sacrilège suprême d’un des plus grands symboles de la culture Napolitaine, et on vous le fera vite comprendre. Un peu comme si vous, petit français, vous étiez témoin d une scène incongrue et grandiloquente comme celle de mettre des glaçons dans un bon verre de malbec! Et pourtant, c est une pratique plus que courante en Argentine. Bref, des petites histoires d’incompréhensions culinaires entre petits-fils d’Italiens et des petits-fils de français partageant un même repas…..

*: Mais enfin! t’es fou ou quoi?  pourquoi tu ne mets pas un fil d`huile d’olive, un pesto, un tuco a l ail, ou un peu de parmesano? Hein, pourquoi?





Señor Afilador

16 11 2011

Mon couteau, en plein rajeunissement

    C’est un gibier rare, je préfère vous le dire d’emblée. Un mammifère surprenant virevoltant au gré de ses envies et au hasard des rues. Sa traque s’avère très très difficile. Mais bon, j’aime bien les défis. Et ce matin, bingo! J’ai enfin réussi à piéger l’espèce la plus rare du tout La Plata et de ses environs: Le fameux «afilador» communément appelé homo erectus aiguisatis bicicletarum. Oui oui, un spécimen rare je vous dis…Et selon un même et subtil rituel, il vient discrètement piaffer en toute quiétude sur les parterres résidentiels de la ville en indiquant sa présence d’un imperceptible, mélodieux et bref roucoulement. Et à vous d’ouvrir l’œil, de prêter l’oreille et d’être aux aguets car c’est l’unique signal de sa présence….dès que vous entendez la petite melodie (que je vais essayer de vous dégoter et vous télécharger) lâchez tout et bondissez sans tarder à votre fenêtre pour hurler un fort et audible «SIIII, ya VOYYYY!!». Attention, il devra impérativement vous faire un signe de la pate et vous attendre. Un cérémonial d’approche à respecter à la lettre sinon il vous glissera entre les doigts telle une gazelle en fuite. Cette fois, c’est bon…Mon «afilador» aiguisatis, héhéhé, je te tiens… Ainsi, épuisette photographique en bandoulière, j’ai réussi une des confrontations des plus téméraires avec la bête ce matin et j’ai offert par la même occasion un second souffle à mon couteau de cuisine ! Résultat: Belle prise, beau spécimen. Je suis content de moi.  Pour les paléontologues qui me lisent, sachez que l’afilador homo erectus aiguisatis sort de son terrier en fin de matinée, un peu avant le déjeuner, au moment où la maitresse de maison s’aperçoit que son couteau ne coupe pas très bien, il est peu bavard et a des pansements plein les doigts, donc facilement repérable. Seulement voilà: l’espèce semble en voie d’extinction…Sa survie semble menacée. Non pas pour cause de traque incontrôlée, mais plutôt par désuétude…La Plata recense aujourd’hui plus de homo erectus aiguisatis oficinus que de bicicletarum. Dommage, je trouve ce système très sympa, couleur locale, efficace et super pas cher (2 pesos la lame, soit 40 centimes) et moi j’ai maintenant un chouette couteau qui coupe tout…..aie!





La minute du Bedon

7 11 2011

Suite à une méticuleuse et pointilleuse enquête "terroir et franchouillerie" dans les rayons des deux principaux grand magasins de La Plata, je remarque que l’hypermarché "Carrefour" semble légèrement détrôné par son acolyte geant  américain "Walmart" en Amérique du Sud en terme de tout ce dont je raffole, parole de gourmand avisé. Constatez par vous-même mon panier de la menagère de mon Dimanche d’achats compulsifs:

L'appel du ventre

NB: il manque sur la photo une terrine de sanglier au cognac du carrefour qui à bizarrement disparue hier soir aux alentours de 21:30  ;-)





Décalage horaire

25 10 2011

Nous sommes en phase d’atterrissage, le commandant de bord vous informe que la température extérieure est de 17° et que l’heure locale est 09h54.

Le décalage horaire est souvent vécu comme faisant partie des choses amusantes lors des voyages à l’autre bout du monde. « trop cool, on est arrivé avant d’être parti ! », « on a vieilli ou rajeuni de deux heures? ».
Pour ma part, je lui trouve un autre avantage hyper-pratique  dans mon petit train train quotidien. Etant donné que l’Argentine prend 5h de retard surla France en ce moment (L’Argentine ne change pas d’heure été/hiver), lorsque j’envoie un mail il y a de fortes chances que la personne ne soit plus au boulot, ou soit déjà couchée avec ces 5 heures de plus. En conséquence, les destinataires de mes courriers vont très probablement me répondre dans la matinée ou le début d’après-midi du jour suivant. Cela veut dire que lorsque je me connecte le matin, une foule de mails se sera accumulée dans ma boîte aux lettres. Ou qu’une réponse que j’attends impatiemment sera là, bien au chaud dans mes petits mails… Et rien que pour ça, ça me donne envie de me lever certains jours… bah oui, faut pas bouder ses petits plaisirs, non?





La TNT à Buenos Aires…

23 09 2011

… Si si, ça aussi c’est possible. Et c’est dingue je dirais même! Ce message est pour toi, cher téléphage expatrié de longue date.  Imagines-toi sirotant un maté avec un petit tango en musique de fond, dans ton patio à l’intérieur de cet immense pays qu’est l’Argentine. Imagines, fermes les yeux: tu es confortablement installé, il fait bon, le cui-cui des oiseaux te sussure à quel point ce pays bénéficie d’une incroyable douceur de vivre mais ton attention est retenue par un dilemme bien plus cornélien, une préocupante question: Je regarde quoi? "Josèphine ange gardien" ou "Le film de France 2" ce soir? TF1 ou M6? Je zappe  "Morandini" de Direct 8 pour laisser ma gamine regarder Gulli?  Non tu ne rêves pas cher copain de la génération cathodique,  tu lis parfaitement bien: Recevoir les 21 chaines en direct de la TNT en Argentine, c’est dorénavant possible. Je viens de le découvrir par hasard. Et ô surprise. Ca Marche.  Testé, pesé, emballé! C’est simple, sans logiciel, et c’est encore moins cher qu’un abonnement satellite en métropole.  Bon, pour ma défense, je dois avouer que je suis un télé addict depuis ma plus tendre enfance et que le fait d’avoir lâchement abandonné mes petits programmes chéris depuis mon arrivée en Argentine n’a pas été sans séquelles (!!) . Et quand je constate la pertinence des programmes locaux en ce moment, c’est un réel bonheur de faire le légume devant "Plus belle la vie" (!!!) et de remettre son cerveau en mode "dictionnaire français" quelques fois après une journée entière à s’égosiller en espagnol! Un plaisir cathodique en somme.

Bon, qu’est-ce que je regarde ce soir moi, hein? ;-)





Le "día del amigo"

20 07 2011

C’est aujourd’hui! Youpiiiii! Le 20 Juillet est un jour auquel les Argentins attachent beaucoup d’importance, car "on fête les amis". Je met l’expression entre guillemets car le concept parait louche pour un français lambda. Faut que je vous explique un peu de quoi il en retourne. Bien que ce jour ne soit pas férié, il en prend les mêmes allures festives, et à l’Argentine (=cqfd: avec sa dose d’élans liriques!) Le principe du Día del Amigo, jolie tradition qui déboule tout droit des States, en hommage à l’effet unificateur et à la fougue collective générée par les premiers pas de l’homme sur la lune, a été adopté sans hésitation dans ce pays ou la solidarité et la chaleur humaine m’ont toujours abasourdi, moi, petit européen individualiste et obtus que je suis. Il s’agit donc, en ce jour du 20 Juillet, de simplement manifester de l’affection et de l’attention à ses amis. "Ni mas, ni menos" on vous répondra ici. On envoie un SMS "Te quierooooooooo amigooooooooo", on passe boire un maté pendant 3 heures (sic!), mais la tendance du moment est de se réunir entre amis au resto le soir du 20 Juillet…. Et c’est pire que la Saint Valentin: Tous les restos sont pris d’assaut!!! Il faut réserver sa table 3, voire 4 jours à l’avance, les prix augmentent de 30%…..pfff. Une belle arnaque l’idée resto.

A l’occasion de cette fête, certains en profitent pour renouer avec des amis perdus de vue, ou se réconcilier et repartir sur de bonnes bases.

Cette manière bonenfant de valoriser l’amitié me plaît énormément.  Bon, ok, faut avoir des amis… Mais ce jour peut etre l’occasion de s’en faire si vous êtes recemment arrivé en Argentine! Allez-y, Foncez à la chasse aux amis!

Feliz día a mis amigos! ;-)








Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 250 autres abonnés

%d bloggers like this: